Vos questions

Quels sont les derniers investissements dans les start-up réalisés par ALIAD, la structure de capital-risque d’Air Liquide ?

En cinq ans d’existence, ALIAD a réalisé 30 investissements dans des start-up. Les secteurs ciblés sont liés aux tendances majeures sources de croissance identifiées par le Groupe : la transition énergétique, la santé et le numérique. Les prises de participation s’accompagnent de contrats de partenariats commerciaux ou en Recherche & Développement.
Parmi les dernières opérations, on peut citer, en lien avec la transformation numérique, la prise de participation dans Proxem, un pionnier des logiciels et des services en ligne d’analyse sémantique qui permettent d’extraire des informations pertinentes à partir d’un grand volume de données textuelles. Air Liquide utilise la solution de cette start-up de multiples façons, par exemple pour analyser les commentaires de ses clients.
ALIAD a également investi dans Ubleam, start-up toulousaine spécialisée dans l’internet des objets. Ubleam a conçu une solution technologique de codes-barres ronds et « intelligents » qui ouvrent le champ de la réalité augmentée pour accéder, notamment, aux caractéristiques détaillées d’un produit, ou au volume disponible dans une bouteille de gaz.
Dans le secteur de la santé, ALIAD a pris des participations dans Dietsensor, qui propose une application innovante à destination des patients diabétiques, mesurant l’apport en glucides d’un repas, ainsi que dans Diabeloop, une start-up emblématique du développement du pancréas artificiel.

Puis-je transmettre des titres à mes enfants et continuer à percevoir les dividendes ?

Oui, par don manuel ou par donation-partage, en optant pour ce que l’on appelle le « démembrement avec réserve d’usufruit ». C’est très simple : vous transmettez la nue-propriété de vos actions à vos enfants tout en en conservant l’usufruit, c’est-à-dire en continuant notamment à percevoir les dividendes, à participer aux Assemblées Générales, à gérer votre portefeuille. Vous pouvez vendre tout ou partie des titres, avec l’accord des nus-propriétaires. La prime de fidélité est conservée. Concernant les formalités :

  • Le don manuel peut se faire devant notaire ou a minima être déclaré à l’administration fiscale à l’aide de l’imprimé 2735. Il permet de bénéficier d’une exonération des droits de donation tous les quinze ans, dans la limite de 100 000 € pour chaque enfant et par chacun des parents. Il est rapportable à la succession du donateur.
  • La donation-partage fait nécessairement l’objet d’un acte notarié. Elle permet de bénéficier de frais de succession réduits, fondés sur la valeur en nue-propriété des titres selon le barème légal et en fonction de l’âge de l’usufruitier. Contrairement au don manuel, la donation-partage n’est pas rapportée à la succession. Au décès du donateur, les enfants donataires deviennent alors propriétaires à part entière du bien, sans taxation.
Back to top
Le cours de l'action106.50
    a- A+